Ile de france

Blog Ile de France

Comment transformer les déchets alimentaires en énergie?

La course à l’énergie verte bat son plein actuellement avec le phénomène de la transition énergétique, mais également en raison de l’augmentation exponentielle du coût de l’énergie. Ainsi, les bonnes idées sont donc les bienvenues pour trouver une solution face au contexte actuel. La transformation des déchets alimentaire en énergie est comptée parmi les dernières innovations de ces dernières années. De plus en plus de sociétés s’y intéressent, car il est évident que cela représente une source de profit certaine. Mais comment procède-t-on à cette transformation des déchets alimentaires en énergie?

 

Le biogaz, c’est quoi exactement?

Le biogaz est le résultat de la transformation des déchets alimentaires. On parle plus précisément de fermentation. Le biogaz est constitué d’une part de méthane ou CH4 et d’autre part de dioxyde de carbone ou CO2. Bien sûr, d’autres éléments comme les gaz N2 et NH3 peuvent également être rencontrés dans le biogaz. Dans le cas de la transformation des rébus alimentaire, la fermentation se fait en milieu anaérobie, c’est-à-dire sans oxygène.

L’utilité du biogaz concerne d’une manière générale la consommation d’énergie au quotidien. En premier lieu, le fait de le brûler peut tout à fait produire de l’électricité. Ainsi, l’emploi du biogaz donne l’occasion aux occupants d’une maison de réduire considérablement la facture de l’EDF. Cela facilitera d’autant plus les choses si vous êtes sur le point de vous installer à Paris et que les formalités auprès de l’EDF Paris sur l’installation de l’électricité de votre nouvelle habitation sont encore en cours (pour en savoir plus sur ses formalités, visitez https://selectra.info/demenagement/annuaire/paris). Vous ne resterez pas dans le noir durant cette période grâce au biogaz.

Pour finir, le biogaz est une excellente alternative pour la protection de l’environnement en matière de carburant. Les émissions de gaz néfastes à la couche d’ozone et autres polluants se trouvent considérablement réduites ? Par ailleurs, les véhicules qui utilisent le biogaz pour fonctionner ne font pas autant de bruit que les automobiles marchant au carburant classique.

Comment produire du biogaz avec les rébus alimentaires du foyer ?

On sait déjà que le biogaz s’obtient après la fermentation sans oxygène des déchets alimentaires. Cela est valable autant pour une production à grande échelle qu’une production pour les besoins du foyer. Il faut pourtant savoir que cette transformation nécessite certaines installations. Par conséquent, pour produire son propre biogaz chez soi, il est essentiel de se former préalablement ainsi que de se procurer le matériel adéquat.

On veut parler ici du biodigesteur. Cet appareil se chargera de fournir le milieu anaérobie pour la réalisation de la fermentation des rébus ménagers. Le biodigesteur peut se fabriquer chez soi, avec un peu de savoir-faire. Il est généralement constitué :

D’une bouteille d’eau de 5L

De 2 raccords simples ou coudés

De 4 raccords en T

De 2 fûts en plastique étanches

D’un tuyau d’arrosage

De paille de fer

D’un brûleur (réchaud de camping, bec bunzen…)

De 2 chambres à air de voiture

De silicone et de colliers en métal (type serre-joint)

Pour ce qui est de la réalisation du processus de production, il est possible de suivre une formation auprès des collectifs d’agriculteurs ou d’associations d’étudiants en agriculture.

Tags : biogazenergieverteParis